Campagnes, informations et prévention
Depuis plus d'un mois, la police cantonale constate une recrudescence de vols à l'astuce au préjudice de petits commerces ou restaurants

La brigade Délinquance sérielle de la police de Sûreté a déterminé que depuis le mois de juillet 2017, plusieurs vols à l'astuce avaient été commis dans le canton de Vaud. Il semble que l'auteur soit toujours la même femme. Elle présente un billet de Fr. 200.- pour payer un article à bas prix. Elle renonce finalement à cet achat et use de différentes ruses pour récupérer son billet de Fr. 200.- et garder la monnaie.

Elle profite aussi parfois d'un moment d'inattention pour s'emparer de la bourse de serveuses ou se servir dans la caisse enregistreuse. A ce jour, une vingtaine de cas ou tentatives ont été rapportés à la police dans le canton de Vaud, principalement sur l'arc lémanique.

La police cantonale souhaite mettre en garde le personnel des petits commerces, ainsi que des bars/restaurants, contre ce genre de délit. Il convient de toujours laisser la caisse ou la bourse dans un endroit à l'abri et non accessible au public, si possible sous clé. Il faut veiller à ne pas garder de montant important dans la caisse ou la bourse, mais privilégier le dépôt d'argent dans un coffre-fort ou un local verrouillé.

Si vous êtes victime d'un vol ou d'une tentative, composez immédiatement le 117. 

Tout savoir sur le cannabis légal
Un plaisir pas si innocent

La législation suisse, plus souple qu'ailleurs, a ouvert la voie aux producteurs de chanvre à moins de 1% de THC.

A l'oeil, à l'odeur ou au goût, rien ne permet de distinguer ces fleurs de cannabis séchées, qui ressemblent à des petites grappes vertes, de celles que l'on trouve sur le marché illégal. Elles sont pourtant vendues au grand jour dans des commerces, pour être fumées ou infusées.

Cette substance enthousiasme les consommateurs, qui lui prêtent de multiples vertus, relaxantes, euphorisantes ou anxiolytiques, et envahit les étals de boutiques suisses. Ce cannabis est faiblement dosé en THC. La substance dominante est le cannabidiol, ou DBD, qui n'a pas d'effet psychoactif. Autrement dit, il ne fait pas "planer" et n'est pas soumis à la Loi sur les stupéfiants.

Toutefois, le Groupement romand d'études des addictions met en garde contre cette substance: sa combustion pose problème, à l'instar de la fumée de cigarette.

La vente de ce cannabis légal est soumise à une autorisation préalable de vente de détail de tabac. La remise de ces produits à une personne mineure est interdite, de même que leur achat par un majeur dans le but de les remettre à un mineur.

Tolérance zéro sur la route :

Sur les routes suisses, contrairement à l'alcool en faible quantité, le cannabis n'est pas du tout autorisé. Le cannabis légal contient tout de même du THC. Selon la dose fumée, la limite peut donc tout à fait être atteinte et même dépassée. Et même en dessous du taux légal, des ennuis sont possibles.

Si l'amateur de cannabis se trouve sous le taux de 1,5 microgramme, l'incapacité à la conduite se détermine par la somme des trois critères suivants : la constatation de la police lors du contrôle de la circulation, l'observation du médecin, et finalement le résultat de la prise de sang.

Cyclistes, ne jouez pas avec votre vie!
Près de 50% des accidents de vélo sont causés par les cyclistes eux-mêmes

Avec la densification du trafic en ville et la frénésie générale des usagers de la route, nous assistons chaque jour à des scènes dangereuses qui ont parfois des conséquences dramatiques. On enregistre chaque année près de 17'000 accidents impliquant des cyclistes. En 2016, 24 cyclistes ont perdu la vie.

Les polices constatent que l'alcool, l'inattention et le non-respect des règles de la circulation sont les causes principales des accidents impliquant des cyclistes, au même titre que ceux impliquant des automobilistes.

Pour éviter que les déplacements à vélo se terminent en catastrophe, il est important de respecter les autres usagers de la route. Les règles de circulation sont valables pour chaque usager et chacun est tenu d'adapter son comportement en conséquence. Le plus important est de prévoir suffisament de temps pour son trajet, afin d'arriver sans accident.

Huit conseils pour la sécurité à vélo :

  • contrôler régulièrement les freins, les pneus et le phare
  • en début de saison, confier le vélo à un spécialiste pour un service
  • porter un casque correctement ajusté
  • allumer le phare toute la journée et porter des vêtements clairs et réfléchissants
  • rouler avec prudence et prévoyance
  • respecter les règles de la circulation et les autres usagers de la route
  • dans les giratoires, toujours circuler au milieu de la chaussée (meilleure visibilité, pas de risque de se faire couper la route)
  • indiquer tout changement de direction par un signe de la main et chercher le contact visuel avec les autres usagers de la route.

Plus d'informations :

Vidéo "Le cycliste" :

Ce clip est basé sur les infractions les plus fréquemment commises par les cyclistes.

Aînés, ne soyez pas des cibles faciles!
Conseils pour mieux se protéger

Pour différentes raisons, les seniors sont plus fréquemment victimes de vols à l'astuce. Lors de nos séances d'information, les participants ont été particulièrement sensibilisés aux retraits d'argent au Bancomat. De nombreux cas ont été signalés dans notre région, selon un modus operandi similaire:

Les auteurs, généralement au nombre de deux, repèrent une victime. Pendant qu'elle introduit sa carte et son code, observée par les voleurs, l'un des complices laisse tomber sur le sol une petite coupure. Il interpelle alors le lésé pour lui dire qu'il a perdu de l'argent. Pendant que la personne se baisse, le second auteur saisit la carte et les comparses s'enfuient rapidement. Ils ciblent généralement des personnes âgées, moins susceptibles de les poursuivre.

La plus grande prudence est recommandée. Ne laissez personne s'approcher ou vous distraire. N'hésitez pas à interrompre votre transaction si vous vous sentez observé. Ne répondez pas aux inconnus, ne détournez pas le regard de l'appareil et dissimulez le clavier avec votre main en composant votre code. 

Les aînés ont également été mis en garde contre les "faux neveux", faux artisans ou employés divers, et même faux policiers. Ceux-ci usent de prétextes divers pour entrer dans le logement des victimes et visiter les pièces. Ce n'est souvent qu'après leur départ que les lésés constatent le vol d'argent ou de bijoux. 

Les régies, services communaux, etc. doivent toujours annoncer au préalable les interventions au domicile. En cas de doute, avant d'ouvrir votre porte à des inconnus, n'hésitez pas à contacter les entreprises par téléphone pour vous renseigner.

Faire confiance c'est bien, vérifier c'est mieux!

Votre Police Nyon Région est à votre disposition pour toute question de sécurité ou inquiétude. Vous pouvez nous joindre

24h sur 24 au 022/799.17.17. 

Démarcheurs à domicile?
Attention!

Chaque année au printemps, la police enregistre de nombreuses plaintes relatives à des escroqueries perpétrées sur le domaine public ou à domicile, et dont les aînés sont la cible privilégiée. Rappel des conseils de prévention :

Arnaques à domicile :

Le retour des hirondelles s'accompagne souvent de celui des services à domicile, notamment nettoyages de façades, toits et volets de maisons individuelles, proposés par des artisans itinérants. Les aînés sont la principale cible des personnes malintentionnées qui proposent des tapis ou travaux à des prix surfaits. De plus, le travail n'est généralement pas conforme à la prestation convenue et peut même provoquer des dégâts importants à la faune et la flore (pollution à l'eau de Javel notamment.) En outre, il arrive que les protagonistes en profitent pour dérober argent et objets de valeur, ou qu'ils s'éclipsent sans réaliser le travail, après avoir reçu une avance.

Fausses collectes de fonds :

Le plus souvent dans la rue, sur les parkings ou les terrasses, mais aussi directement à domicile, seuls ou à plusieurs, des individus prétendent récolter des fonds pour une association fictive ou usurpée. Certains se font passer pour handicapés, notamment sourds-muets, ou brandissent un papier à en-tête d'une association bien connue, telle qu'Amnesty International ou Croix-Rouge Suisse. Or, il s'agit d'un trafic dont les démarcheurs ne profitent généralement pas eux-mêmes, contraints de remettre l'argent récolté à des organisations criminelles. 

Nos conseils :

  • Ne laissez pas entrer des inconnus dans votre logement! Un ouvrier doit prendre rendez-vous avant de se présenter chez vous.
  • Refusez toute proposition de travaux, aussi avantageuse soit-elle! Prenez contact directement avec des entreprises reconnues en cas de besoin.
  • N'entrez pas en matière avec les démarcheurs! Le dialogue sert à vous distraire.
  • Fermez systématiquement votre porte à clé, que vous soyez chez vous ou non.
  • Ne conservez à domicile qu'un minimum d'argent ou de valeurs.
  • Si vous faites l'objet d'une sollicitation douteuse, appelez le 117.
  • Parlez-en autour de vous, en particulier aux aînés de votre entourage.

Puis-je manger en conduisant?
Appétissants conseils et mises en garde

Du point de vue de la loi, manger, boire ou fumer au volant représentent un danger. En effet, ces activités sont susceptibles de détourner l'attention du conducteur. Si la police dénonce un automobiliste qui casse la croûte au volant, il incombe ensuite au juge compétent de décider s'il en a résulté une mise en danger du trafic. Se limiter à boire une gorgée d'eau au volant ne devrait cependant pas déboucher sur une sanction. Manger une tranche de pizza ou un kebab, en revanche, n'est guère possible sans lâcher le volant d'une main. L'attention n'est ainsi plus entièrement consacrée au trafic.

La situation devient particulièrement épineuse si un accident survient suite à cette activité. L'automobiliste encourt alors de lourdes sanctions, ainsi qu'un retrait de permis. Ce n'est pas tout, l'assurance responsabilité civile peut également réduire ses prestations ou reporter une part des frais du sinistre sur l'imprudent conducteur.

Gyropode, Hoverboard, trottinette électrique...
Pas des jouets!

L'utilisation des gyropodes (Smartwheel, Segway, Airwheel, Twistboard, etc.) n'est pas autorisée sur les trottoirs ni les voies publiques. Elle est réservée aux terrains privés. Les utilisateurs doivent être âgés de 14 ans au moins. Le port d'un casque n'est pas obligatoire, mais recommandé.

Pour plus d'informations, consultez le site du TCS :

https://www.tcs.ch/fr/tests-conseils/moyens-de-transport/segway-et-vehicules-tendance.php

 

Centrale Police
022 799 17 17
POLICE NYON REGION | police-nyon-region.ch | Site web mobile
design & dev ©2014 BLUEWAVE.ch